Interview avec Le Parisien : 10 conseils pour vendre

Interview avec Le Parisien : 10 conseils pour vendre !

Laurent Darnis a été interviewé par Aurélie Lebelle, journaliste au journal Le Parisien, sur le thème des 10 conseils pour vendre un bien immobilier. Notre agence propose depuis plusieurs années un service de coaching immobilier sur-mesure pour permettre aux particuliers de vendre leurs maisons ou appartements dans les meilleures conditions. Ce service inclus notamment des prestations de home-staging, des photographies immobilières de qualité, et bien d’autres choses. Le coaching immobilier s’étend également à l’accompagnement des acheteurs par le biais d’un service très spécifique : le chasseur immobilier. On vous a remis juste en dessous l’article du Parisien.

Laurent Darnis - 10 conseils pour vendre

10 Conseils pour vendre (Article rédigée par Aurélie Lebelle)

1. Surévaluer son bien

Si vous n’avez que très peu de visites, c’est probablement que votre logement n’est pas au prix du marché. « Quand on rajoute 10 % par rapport aux prix pratiqués, on double le temps de vente », assure Sébastien de Lafond, le fondateur de MeilleursAgents, qui propose des services de coaching immobilier. Or, au bout de neuf mois, votre annonce sera tout bonnement boudée par les acheteurs qui considéreront qu’il y a un problème. Pour estimer votre logement gratuitement, faites appel à deux ou trois agences qui connaissent bien votre quartier.

2. Mettre une seule photo dans l’annonce

Photos de l’extérieur, des pièces principales, luminosité et logement rangé : il faut que l’acheteur ait une idée claire et positive de votre logement. Cela permet aussi d’écrémer les visites… Chez Immo-Neo, on propose aux clients dont les biens sont un peu étriqués de réaliser un plan 3D avec tous les aménagements potentiels. La minuscule cuisine adossée au petit salon devient alors une vaste pièce avec une cuisine américaine moderne. « Pour l’acheteur, c’est idéal pour se projeter ! » assure Sébastien Vidal, le fondateur d’Immo-Neo, un site de coaching immobilier.

3. Imposer ses heures de visite

Il est clair qu’il vaut mieux les organiser les jours où la lumière est au rendez-vous et lorsque les environs sont calmes. « Mais si l’acheteur souhaite faire une contre-visite aux heures de pointe dans un quartier commerçant, ne vous y opposez pas », assure Laurent Darnis, qui a lancé des services de coach dans son agence immobilière. Autre impératif : la ponctualité !

4. Laisser son logement en désordre

Avant les visites, on lance une opération nettoyage, on range les photos de famille, on jette un joli plaid sur le canapé vieillissant et on met quelques bougies pour décorer. « Il faut que le bien soit épuré et que chaque pièce ait une fonction précise, liste Laurent Darnis. Mettre des luminaires et des rideaux modernes mais neutres permet aussi à l’acheteur de se projeter plus rapidement dans un logement un peu ancien. »

5. Ne pas bien accueillir l’acheteur

Soyez aux petits soins dès l’arrivée. « Une petite astuce pour les vendeurs qui vivent dans des résidences : libérer leur place de parking avant la visite, explique Sébastien Vidal. Cela permet de se garer sereinement et d’engager la discussion sur les travaux payés dans les parties communes de la copropriété… »

6. Oublier de réparer des objets cassés

Certains investissements se révèlent indispensables avant la vente pour donner une bonne impression. « Les luminaires qui ne fonctionnent pas, les jardinières cassées ou la hotte en panne sont autant de mauvais points qui détourneront l’intérêt des acheteurs », assure Sébastien de Lafond.

7. Commenter chaque minute de la visite

Arrêtez de commenter chaque heure passée à bricoler votre superbe cuisine ou votre cave à vin en kit. « Le vendeur se sent souvent jugé et il a beaucoup de mal à être neutre, estime Laurent Darnis. Il ne faut surtout pas se braquer et attendre sereinement les questions de l’acheteur. S’il engage la discussion, c’est déjà un bon point ! »

8. Choisir un mauvais angle pour discuter

Votre positionnement dans la pièce est essentiel. « Lors de l’échange, il faut que les acheteurs aient une vue avantageuse, note Sébastien Vidal. Il vaut mieux avoir une vue sur la terrasse dégagée que sur la cuisine vieillissante. »

9. Enjoliver la vérité

Ne cachez pas les défauts de votre bien car l’acheteur les trouvera tôt ou tard. Et s’il a eu l’impression que vous lui avez menti, la confiance peut être brisée. Et la vente aussi… « Le mieux est de jouer immédiatement la carte de la transparence en proposant par exemple une copie des diagnostics et des plans du logement », explique Sébastien Vidal.

10. Ne pas savoir répondre aux questions

Une visite, ça se prépare, bien sûr ! Soyez donc prêt à répondre aux questions qu’un acheteur vous posera à coup sûr : le prix de la dernière taxe foncière, le montant des charges si vous êtes dans une copropriété, par exemple…

 

Aurelie Lebelle (Le Parisien / Article paru le 10 janvier 2017)

Nos dernières actus

Les derniers biens

Nous contacter

Vous souhaitez

OBTENIR UNE ESTIMATION

TROUVER UN BIEN

LAISSER UN MESSAGE

PROPOSER VOTRE BIEN

REJOINDRE NOTRE EQUIPE

PRENDRE UN RDV

Zone d'intervention

Rhône-Alpes et Martinique

Siège social

33 rue de la république - 69002 LYON

[geo_mashup_map]